Le Patro de Notre-Dame a les honneurs de la presse

Le président du Patro, Yves Cazaux, et son vice-président Léon Lendre (connu aussi sur Oloron comme syndicaliste et président du FCO cyclotourisme). © Anne Pouchan

Dans la foulée du centenaire de la JAO, quelques anciens du Patro et du basket se démènent pour rendre une âme au quartier Notre-Dame. Avec déjà 160 adhérents : inespéré !

Parmi les dernières nées des associations, le Patro Notre-Dame – JAO, créé dans la foulée du centenaire du patronage éponyme (fondé en 1910 mais qui avait été dissous dans les années 1970).

Et ce « Patro nouvelle version » suscite déjà les éloges de la municipalité. Après seulement huit mois d’existence, il dépasse déjà les 160 adhérents ! Un succès inespéré mais mérité. Car ses dirigeants, notamment le président Yves Cazaux et le vice-président Léon Lendre, se démènent pour animer ce haut quartier d’Oloron, organisant des événements festifs et ponctuels, notamment autour du club JAO-basket, jadis fierté de Notre Dame. Mais pas seulement.

Comment s’est montée l’association du Patro ?

Yves Cazaux, ancien joueur au basket, absent d’Oloron pendant 35 ans, s’est à son retour dans le quartier, en 2009, lancé dans l’organisation des festivités du centenaire de la JAO. Avec d’autres bénévoles, parmi lesquels le très volontaire Léon Lendre, ancien président de la JAO basket (1988-97). « Quand nous avons vu que cet anniversaire réunissait jusqu’à 480 personnes, nous avons trouvé aberrent qu’elles n’aient plus ensuite l’occasion de se retrouver. Et avons donc monté une association sur ces bases. »

Quel est l’objectif de ce nouveau Patro ?

« Il y a moins de 40 ans, Notre-Dame était encore un quartier « fermé », que les axes routiers ont aujourd’hui éclaté. On y trouvait des petits commerces dans la partie haute… Le soir, beaucoup de gens se retrouvaient autour du terrain des Barats et des animations et activités proposées par le patro : un foyer ouvert, de la pala, du cinéma, un centre de loisirs, du théâtre, la Clique, et bien évidemment le basket… » raconte Yves Cazaux, un brin nostalgique.

« Aujourd’hui nous espérons au moins donner l’occasion aux gens du quartier de se rassembler dans un esprit festif, quels que soient leur âge et leur milieu social. Mais nous ne sommes pas une amicale d’anciens. Les nouvelles générations et toutes les idées sont les bienvenues pour égayer.

Quels sont les besoins exprimés par l’association ?

« Le quartier Notre Dame est pauvre en salles, déplore Yves Cazaux. Il n’y a même pas une salle de réception ailleurs qu’en mairie. » Les dirigeants peuvent toutefois compter sur le soutien logistique de la Ville, à défaut de solliciter des subventions. Pour relayer l’ancienne clique, le Patro rêve aussi d’avoir ses propres musiciens – « mais pas forcément une banda ». A bon entendeur…
===> Les multiples activités du Patro

l Des partenariats et soirées autour de la JAO basket : « Aujourd’hui, le basket est tout ce qui reste de l’ancien patronage. Et il deviendra certainement un jour le basket club du Haut Béarn. Ce n’est plus le club du quartier mais celui de toute une ville, depuis qu’il a déménagé salle Scohy, » commente Yves Cazaux. Pour inciter les habitants de Notre Dame à renouer avec leur club, nous avons lié un partenariat. Tout adhérent accède gratuitement aux matchs. Et nous organisons des repas d’après-match à tarif préférentiel (5 €).

l Une exposition dans les 18 commerces du quartier Notre-Dame fin octobre. Expo d’oeuvres de 31 peintres oloronais. Plusieurs toiles ont été vendues, et les commerçants ont été ravis.

l Du café-théâtre. Une troupe, ouverte à tous dès 10 ans, se retrouve chaque mardi soir (20h) pour préparer des sketches. Des numéros qui seront joués à l’occasion de la fête du Patro en juin et qui pourraient servir à animer d’autres réunions festives, mais aussi les maisons de retraite du quartier.

l Journée choucroute à venir, le 12 février. « Pour varier du traditionnel magret frites ». Organisée salle du Bel Automne. 12 € (15€ pour les non adhérents).

l La Fête du Patro le 16 juin. Cette grande fête de l’association se déroulera sur le terrain des Barats. Avec un vide-greniers, une animation musicale, buvette et restauration, des démonstrations par l’école de basket, des spectacles par les enfants de l’école locale (Navarrot) et de l’externat Notre-Dame, une scène ouverte pour tous les groupes locaux.
La soirée des voeux et des Rois se déroule ce jeudi 12 janvier à partir de 19 h 30 en mairie (salle Barthou). Entrée libre et gratuite pour les adhérents et personnes intéressées par l’association. Contact : Yves Cazaux au 06 83 83 14 63.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial