La J.A.O. endeuillée

Hommage à Léon
La  JAO Basket  et l’Association Le Patro de Notre Dame  viennent de perdre un grand dirigeant et  surtout un infatigable bénévole pour lequel  le monde associatif aura été une véritable seconde famille.
Léon a rejoint le basket oloronais en 1988 dans le sillage de nombreux amis,  et allait permettre au vieux Patro de Notre Dame de rentrer dans l’ère de l’après Jean François Nicolas, Président emblématique, qui, durant 40 ans avait dirigé notre association de main de maître.
Pendant plus de 8 saisons, de 1988 à 1997, il va œuvrer, dans un premier temps comme simple dirigeant puis en tant que Co Président  ou  Président pour le plus grand bonheur de la JAO Basket.
En parfait connaisseur du milieu associatif, animé d’une âme d’éternel bénévole, Léon va fédérer autour de lui une grande équipe d’amis qui va permettre au basket oloronais  d’écrire un beau chapitre de sa longue histoire.
Le développement du sponsoring et du partenariat, la naissance de l’école de basket, la création du foyer Salle Palas, la parution d’un journal interne du club , la constitution d’une équipe en charge de la Convivialité, l’engagement social et professionnel auprès des joueurs ou dirigeants auront été ses grandes conquêtes. Sa plus belle victoire sportive, sans nul doute,  restera à jamais cette soirée du 11 Avril 1992 où dans une Salle Palas remplie par plus de 1200 basques et béarnais d’Urcuit et d’Oloron, ses protégés obtenaient le billet pour la Nationale3.
Très engagé dans le soutien aux handicapés auprès de son Ami de toujours, André Barats, il allait créer l’Amicale des Amis de Pau Béarn Handisport et organisait durant plusieurs années de magnifiques soirées où rugbymen du FCO, basketteurs de la JAO, handballeurs du HBCO s’affrontaient pour la bonne cause dans un grand élan de solidarité.
Fort de cette inoubliable aventure humaine, il allait continuer à suivre de près les évolutions de la JAO, avant de revenir aux affaires pour participer en première ligne au Centenaire du Patro de Notre Dame en apportant tout son dynamisme, son enthousiasme, sa créativité et sa passion.
Enfin, dans la continuité de cet évènement, il allait contribuer avec Yves Cazaux et une poignée d’anciens à faire éclore le plus beau fruit de ce Centenaire : l’Association Le Patro de Notre Dame, véritable Amicale des Anciens  , qui rassemble aujourd’hui plus de 150 adhérents et fait revivre avec succès la Quartier Notre Dame grâce à l’organisation de belles manifestations aussi variées que Le Petit Montmartre dédié aux peintres, la Journée du Stade des Barats en Juin, et multiples concerts en l’église Notre Dame.
Léon, dans ce grand relais de générations qu’est  la vie d’une association, tu auras été un maillon fort, un  lien essentiel entre le prestigieux passé du Grand Patro des Barats et un présent plus moderne, entièrement consacré à la passion de la balle orange et à la compétition sportive.
On a souvent l’habitude de dire que les bénévoles n’ont pas nécessairement du temps mais ils ont simplement du cœur ; le tien, Léon , était énorme et tu nous laisses à jamais le souvenir d’un homme de convictions et d’actions dont les motivations  se nommaient Amitié, Convivialité et Partage.
Bon voyage l’Ami, Merci pour tout et un grand Bravo pour l’ensemble de ton œuvre.
JM Lacoste
Hommage à Pierrot ANCHEN
Deux jours après le décès de Léon Lendre, la  JAO Basket et l’Association Le Patro de Notre Dame viennent de perdre un autre grand ancien en la personne de Pierre Anchen qui s’est éteint après un difficile combat de plusieurs mois à l’âge de 70 ans.
Né le 14 Novembre 1943 à Cette Eygun où ses parents tenaient une boulangerie, Pierrot, comme on l’appelait amicalement, était l’ainé de quatre enfants.
Lorsque la famille  s’installe Rue Navarrot, au cœur du Quartier Notre Dame, en 1953, pour ouvrir un commerce de produits agricoles c’est tout naturellement qu’il  franchit les portes du Patro des Barats, pour participer puis s’investir dans la vie de l’association.
Malgré son éloignement pour le service militaire durant 18 mois à Karlsruhe où il tissera de grandes amitiés, et son engagement total dans la société ANCHEN&FILS qu’il dirigera pendant 50 ans avec son frère Arnaud, Pierrot n’oubliera jamais le Patro de Notre Dame et la JAO.
Si son frère Arnaud a porté le maillot bleu et blanc durant de nombreuses et prestigieuses années, Pierrot a surtout été un bénévole de l’ombre, qui « ne voulait pas paraître », comme il disait, mais était toujours là quand il fallait.
Animateur du Cinéma des Barats sous l’ère du Grand Patro, Pierrot a ensuite occupé le poste de Co Président sous l’ère Jean François Nicolas, où ses conseils avisés de bon gestionnaire, sa force de caractère, ses qualités de vaillance et d’engagement étaient fort appréciés. A l’époque où les déplacements de l’équipe fanion se faisaient en voiture, Pierrot ne comptait pas et enchainait souvent de longues journées de travail avec plus de 500 kms, la voiture chargée de joueurs, aidé par son ami de toujours Michel Coronas. Il aimait, encore aujourd’hui, partager les péripéties de matchs mouvementés, d’après-matchs arrosés et de retours parfois chaotiques tard dans la nuit.
Combien de passe-rues pour la célèbre Tombola du Porc Gras, combien de déménagements de joueurs, dirigeants ou amis ont été effectués avec les camions Anchen et nous laissent aujourd’hui des souvenirs impérissables truffés d’anecdotes croustillantes qui font la vie d’une association.
Bien évidemment, ce rôle de dirigeant de l’ombre se doublait d’un rôle de partenaire et sponsor dont la générosité n’avait d’égal que la joie de vivre.
Plus récemment, il avait participé à l’organisation du Centenaire de la JAO tout en endossant une nouvelle fois le rôle de Grand Partenaire en toute discrétion .
La JAO Basket, l’Association Le Patro de Notre Dame, et plus globalement le Quartier Notre Dame, pleurent aujourd’hui un de ses grands bénévoles qui, malgré leur engagement professionnel, contribuait à faire vivre et grandir ses associations de quartier en toute  simplicité.
Bon voyage Pierrot, Merci pour tout ce que tu as fait pour nous !
Tu n’avais pas beaucoup de temps mais tu avais un gros cœur !
La JAO Basket et Le Patro de Notre Dame présentent à son épouse France, ses 4 enfants et 7 petits enfants , son frère Arnaud et ses sœurs Raymonde et Marie, et l’ensemble de sa famille leurs très sincères condoléances et toutes leurs marques de soutien en cette douloureuse épreuve.
JM Lacoste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook